AMERICANO de Carlos Ferrand

Americano

Carlos Ferrand
2007 - Documentaire - 110 min

Cinéma d'ici


Americano

Cinéastes cœur à cœur

pays :
Québec (Canada)
langue :
français, espagnol
sous-titres :
français

De la Patagonie au Nunavut, au cours de quatre années, Carlos Ferrand a revu des amis chers, des hommes et des femmes rencontrés jadis lors de ses vagabondages américains : des parents, des cinéastes et professeurs, la cuisinière de son enfance, un médecin, tous porteurs d’une mémoire et d’histoires fortes et signifiantes, qu’il a voulu tirer de l’ombre. Des histoires qui témoignent des grands bouleversements politiques des dernières années et qui nous invitent, chacune à leur façon, à un questionnement sur l’identité.

Americano nous laisse le souvenir du plus beau legs qu’un immigrant peut faire à son pays d’accueil : lui raconter d’où il vient et lui parler de la blessure de l’exil. Il laisse le souvenir d’un cinéaste qui chante, d’une cuisinière qui sait parler aux animaux, d’un chasseur d’ombres et de peuples disparus, de lutteurs masqués et de sacrifices humains, d’une prière à la Santa Virgen de la Guadalupe, d’hommes et de femmes qui se battent pour la justice ; souvenir aussi d’un chant gospel et d’un poème d’Aimé Césaire; et enfin de « la princesse d’un futur incertain » et des espoirs d’un cinéaste pour un continent.

Vaste par le territoire qu’il embrasse, le film demeure un voyage intime par le regard qu’il pose et la parole qu’y tient Ferrand. II se déploie comme un long chant de blues inspiré par la présence des peuples fondateurs. Americano est inclassable: road movie, plongée dans la mémoire, journal intime, film engagé sans être militant, film poétique empreint d’une profonde humanité.

 

Le coup de cœur de Emanuel Licha
ZO REKEN
dès le 18 mars


Nos suggestions

Au-delà des hautes vallées

Dans une région reculée de l’Himalaya, les habitants du village de Maikot se préparent pour la récolte d’un mystérieux champignon aphrodisiaque valant plus que de l’or.

En savoir plus

Paysage de l'île-de-sable dans le film GEOGRAPHIES OF SOLITUDE de Jacquelyn Mills

Geographies of Solitude

Depuis les années 1970, Zoe Lucas est une des quelques habitantes de l’île-de-Sable, où elle observe et catalogue méticuleusement l’écosystème menacé par l’empreinte humaine.

En savoir plus

Les années Super 8

L’écrivaine Annie Ernaux, toute récemment récipiendaire du Prix Nobel de littérature, s’allie à son fils David Ernaux-Briot pour créer ce fragment autobiographique croisant l’intime, le social et l’histoire, dans lequel elle nous raconte la décennie la plus déterminante de sa vie.

En savoir plus

Cinéma Public,
un cinéma en mouvement