Maksim Blinov dans le film ONE MAN DIES A MILLION TIMES de Jessica Oreck

One Man Dies a Million Times

Jessica Oreck
2019 - Drame - 97 min

Cinéma international


One Man Dies a Million Times

pays :
Russie
langue :
russe
sous-titres :
anglais

Alyssa et Maksim travaillent tous deux à l’Institut des ressources phytogénétiques, au centre de la ville. L’Institut abrite la première banque de semences au monde — un dépôt de semences irremplaçables provenant du monde entier, un trésor inestimable de diversité génétique vivante. Les deux jeunes botanistes tombent amoureux alors que la guerre se déchaîne autour d’eux. L’ennemi encercle la ville, la coupant du reste de la Russie, d’électricité, de chaleur et de nourriture. Un hiver impitoyable s’installe et la ville commence lentement, douloureusement, à mourir de faim. La sauvagerie remplace la civilité. La ville commence à se dévorer de l’intérieur.

 

Maksim et Alyssa défendent la banque de semences et sa collection inestimable de spécimens comestibles — l’avenir de l’approvisionnement alimentaire de leur nation — contre les masses affamées de la ville, l’ennemi, les hordes de rats et eux-mêmes. À la fois documentaire et légende, One Man Dies a Million Times est l’histoire vraie de la banque de semences et des botanistes qui y ont travaillé pendant le siège de Leningrad (1941–1944). Le récit a été transposé du Leningrad des années 1940 à nos jours.

STF - Sous-titres français
STA - Sous-titres anglais
STSM - Sous-titres pour personnes
sourdes et malentendantes

Nos suggestions

Une jeune fille Atikamekw dans une voiture dans une scène du film Soleils Atikamekw

Soleils Atikamekw

Manawan, 1977. Un véhicule tombe dans une rivière. Deux Québécois s’en tirent, mais cinq Atikamekw perdent la vie. Récit historique, poétique, choral – Soleils Atikamekw est inspiré des rêves, impressions et souvenirs des proches des victimes.

En savoir plus

Léa Seydoux et George MacKay dans une scène du film La bête de Bertrand Bonello

La bête

Dans un futur proche, Gabrielle entame un traitement afin d’épurer son ADN ainsi que les souvenirs de ses vies antérieures. Elle retrouve Louis, l’homme qui la suit par-delà les siècles, de même que l’horrible pressentiment qu’une catastrophe se prépare…

En savoir plus

Hana (Ryô Nishikawa) se promène en forêt dans une scène du film Le mal n'existe pas

Le mal n’existe pas

Takumi et sa fille Hana mènent une vie modeste dans un village près de Tokyo. Le projet de construction d’un « camping glamour » dans le parc naturel voisin va mettre en danger l’équilibre écologique du site et affecter profondément la vie des villageois…

En savoir plus

Cinéma Public,
un cinéma en mouvement