Faya Dayi

Jessica Beshir
2020 - Documentaire - 120 min

Cinéma international


Faya Dayi

pays :
États-Unis, Éthiopie, Qatar
langue :
oromo
sous-titres :
anglais

La tradition soufie veut que celui qui mâche la feuille de khat trouve le chemin vers l’éternité. Autrefois réservé aux gens de religion, le khat est devenu en Éthiopie la culture la plus répandue et la plus lucrative. Ses effets psychotropes sont devenus si populaires que beaucoup d’agriculteurs ont substitué ce petit buisson à leurs cultures habituelles. Son commerce est ainsi devenu une source de revenu importante pour la population locale.

 

Avec ce premier long métrage, Jessica Beshir examine l’existence d’une population dont la vie repose sur cette feuille puissante. Dès la première image, il apparaît toutefois clairement que cette enquête va au-delà de la chronique d’une communauté confrontée aux épreuves de la pauvreté et de la guerre. Dans un noir et blanc somptueux, le film se perd dans un paysage qui semble lui-même sous les effets du khat.

 

Des champs à la ville, l’oeil discret de la réalisatrice suit la trajectoire de la feuille, traçant un chemin fait de fragments de vie, d’amour, d’espoir et d’addiction. Le regard sans jugement que porte Jessica Beshir et la beauté instinctive du cadre créent une atmosphère unique, équilibre élégant entre le monumental et l’intime, le mythe et la réalité. — visionsdureel.ch

 

du 19 janvier au 14 mars – 8 $


Nos suggestions

Les années Super 8

L’écrivaine Annie Ernaux, toute récemment récipiendaire du Prix Nobel de littérature, s’allie à son fils David Ernaux-Briot pour créer ce fragment autobiographique croisant l’intime, le social et l’histoire, dans lequel elle nous raconte la décennie la plus déterminante de sa vie.

En savoir plus

Au-delà des hautes vallées

Dans une région reculée de l’Himalaya, les habitants du village de Maikot se préparent pour la récolte d’un mystérieux champignon aphrodisiaque valant plus que de l’or.

En savoir plus

Paysage de l'île-de-sable dans le film GEOGRAPHIES OF SOLITUDE de Jacquelyn Mills

Geographies of Solitude

Depuis les années 1970, Zoe Lucas est une des quelques habitantes de l’île-de-Sable, où elle observe et catalogue méticuleusement l’écosystème menacé par l’empreinte humaine.

En savoir plus

Cinéma Public,
un cinéma en mouvement